11 AOûT 2017
  • Partager sur :

Ligue 1 : Les 5 enjeux de la 2ème journée - par France Football

Après des retrouvailles plutôt savoureuses, la Ligue 1 enchaîne dès ce week-end pour le second épisode.


Voici les cinq enjeux de la 2ème journée du Championnat.  


Les offensifs parisiens doivent se montrer

Avec l’arrivée de Neymar, les places vont être encore plus chères que la saison dernière pour les joueurs offensifs parisiens. Entre Cavani, Di Maria, Pastore, Draxler ou Lucas, Unai Emery n’a que l’embarras du choix. A ceux qui seront alignés à Guingamp, dimanche soir, de se montrer sous leur meilleur jour, histoire de marquer des points d’entrée aux yeux de leur coach.


Le Losc de Bielsa espère confirmer

Auteur d’un match brillant face à Nantes la semaine dernière (3-0), avec un jeu particulièrement offensif, Lille va devoir confirmer tout le bien que l’on a pensé de lui lors de son entrée en matière. Les Nordistes se rendent cette fois chez le promu strasbourgeois, balayé en ouverture à Lyon (0-4). L’occasion idéale pour le Losc de s’affirmer comme un candidat sérieux pour les places européennes.


Bordeaux doit vite relever la tête

Eliminé de la Ligue Europa dès le troisième tour préliminaire par Videoton, le Bordeaux de Jocelyn Gourvennec espérait se refaire une santé à Angers, samedi dernier. Mais les Girondins, qui menaient au score à quelques minutes du coup de sifflet final, ont finalement été repris (2-2) et sont à nouveau rentrés à la maison des doutes plein la tête. S’ils veulent éviter de s’enliser, ils doivent faire le plein, de points et de confiance, face à Metz.


Nice veut stopper la série noire

Battu le week-end dernier à Saint-Etienne (0-1), Nice reste sur quatre matches sans succès en Ligue 1, en comptant les dernières rencontres de l’exercice 2016-17. Pire, les Aiglons n’ont pris sur la période qu’un petit point (un nul, trois revers), avec quatre buts inscrits pour huit encaissés. Pour mettre fin à cette série, et ne pas se retrouver (déjà) semé par les équipes de tête, l’OGCN devra l’emporter face à Troyes.


Payet attendu comme le patron

Le prix de son transfert, l’hiver dernier, lui avait déjà mis une certaine pression sur les épaules. Le fait que Rudi Garcia ait décidé de lui confier le brassard de capitaine cette saison lui en rajoute encore un peu. Assez discret dimanche face à Dijon (3-0), et remplacé à la pause (touché aux ischio-jambiers), il va devoir élever son niveau de jeu à Nantes, son club formateur, pour montrer que le patron de l’OM, c’est bien lui. 

En bonus, la grille de pronos de la rédaction de France Football