14 MAI 2018
  • Partager sur :

Les 5 enseignements de la J37 Ligue 1 Conforama

Le mental Monégasque, la force de la Meineau, Bourigeaud MVP

Voici les cinq enseignements de la 37ème journée de Ligue 1 Conforama.
 

Lyon-Marseille, un ticket pour la C1 qui vaut de l'or

Avec Monaco quasiment qualifié pour la prochaine Ligue des champions, le dernier ticket pour la C1 se jouera entre les deux Olympiques, Lyon et Marseille. Ne possédant qu'un point d'avance sur son rival phocéen, les Gones, troisièmes avec 75 points, donneront tout contre Nice, samedi prochain, pour conserver coûte que coûte sa place sur le podium. Défaits à Strasbourg dans le temps additionnel (2-3), ils seront sous pression à domicile, face à des Niçois qui tenteront d'aller chercher un résultat afin de valider un ticket pour la C3. Tenus en échec à Guingamp vendredi (3-3), les Marseillais n'ont plus leur destin entre leurs mains, mais peuvent tout de même se qualifier pour la Ligue des champions l'année prochaine, s'ils battent l'Atlético Madrid mercredi en finale de la Ligue Europa. Mais ils préfèrent ne pas y penser et compter sur une dernière victoire face à Amiens, devant leur public pour «ne pas tout perdre», comme l'a déclaré l'attaquant Valère Germain cette semaine. Peu importe son identité : celui qui récoltera la médaille en chocolat fera face à une terrible déception.

 

Monaco a du mental

Débutant la saison 2017/2018 amputées de plusieurs stars à l'origine du titre glané l'année dernière (Bernardo Silva, Mbappé, Bakayoko, Mendy), les Monégasques ont d'abord réalisé qu'ils ne pouvaient pas lutter avec le PSG pour effectuer le doublé. En trustant la place de dauphin depuis la 25e journée et comptant même jusqu'à sept points d'avance sur les deux Olympiques au soir de la 32e journée, on pensait que le club du Rocher allait terminer la saison en roue libre. Suite à la claque reçue en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (3-0) fin mars, les joueurs de la Principauté se sont pourtant crispés, à l'image de cette défaite cinglante au Parc (7-1) et des prestations plus que poussives de son leader technique Thomas Lemar, ne glanant que 4 points au cours du mois d'avril. Dépassé par l'OL et voyant l'OM sur ses talons, ils se sont pourtant accrochés et ont réussi à enchainé deux victoires de suite à Caen (2-1) et Amiens (1-0), synonyme d'une très probable qualification pour la prochaine C1, vitale pour le projet russe.

 

Strasbourg peut remercier son public

Quel scénario à la Meinau ! Menés à la 87e minute face à Lyon et pas encore assurés du maintien à ce moment là, les hommes de Thierry Laurey ont finalement réussi à chambouler les ambitions lyonnaises grâce à un but de Nuno Da Costa (2-2, 88e) puis un somptueux coup franc de Dimitri Liénard (3-2, 93e). Une victoire que les Strasbourgeois peuvent dédier à leurs supporters. Véritable douzième homme durant toute la saison, le public de la Meinau a eu une importance capitale dans la périlleuse conquête du maintien. À titre de comparaison, les fans de Toulouse, dépités, ont récemment décidé de ne plus supporter leur équipe... Résultat des comptes, le TFC est 18e et devrait disputer un barrage pour se maintenir en Ligue 1.

 

Lille aura bien galéré

Éviction de Marcelo Bielsa, recrues approximatives, résultats catastrophiques, problèmes financiers et administratifs et président inquiétant... Lille a tout connu cette saison. Pourtant, le LOSC est désormais maintenu en Ligue 1, au grand bonheur de Christophe Galtier, qui avait entamé une course contre-la-montre pour sortir de la zone rouge. C'est désormais chose faite grâce à trois victoires consécutives face à Metz, Toulouse puis Dijon. Un parcours du combattant pour des Dogues qui ont finalement su faire preuve de caractère, malgré l'effectif le plus jeune de Ligue 1 (22 ans de moyenne).

 

Bourigeaud, le MVP de Rennes

Arrivé l'été dernier à Rennes en provenance de Lens contre un chèque de 3,5 millions d'euros, Benjamin Bourigeaud, 24 ans, s'est petit à petit rendu indispensable dans le onze breton. Avec dix buts, dont un ce samedi face au mastodonte Paris Saint-Germain, et six passes décisives cette saison, il est un des hommes les plus décisifs du Championnat et a grandement participé à la qualification du Stade Rennais en Ligue Europa la saison prochaine. De là à le nommer meilleur joueur du Stade Rennais cette saison ? Sûrement. Voire carrément. Il faut dire qu'il le mérite. Le voilà estimé à 10 millions d'euros par le CIES. Le club dirigé par Olivier Létang doit désormais tout faire pour garder le natif de Calais et peut espérer le voir éclore aux yeux de l'Europe l'an prochain.