07 MAI 2018
  • Partager sur :

Les 5 enseignements de la J36 Ligue 1 Conforama

Lille se rebiffe, Metz relégué, Rennes fonce vers l'Europe ...

Voici les cinq enseignements de la 36ème journée de Ligue 1 Conforama.
 

Lille, grand gagnant du bas de tableau

S’il y a un gagnant ce week-end en bas de tableau, c’est bien le LOSC de Christophe Galtier. Renversant sur la pelouse du Stadium de Toulouse (2-3), le onze lillois, relégable avant cette journée, a également profité du faux pas de Strasbourg (défaite 2-1 à Rennes) pour faire un grand bond en avant. Les Dogues étaient même dix-neuvièmes au coup d’envoi de leur rencontre, avant de grimper de trois places. Pas de quoi se maintenir, loin de là. Mais Lille semble sur la bonne voie, et possède désormais un avantage psychologique sur ses concurrents.


Rien n'a bougé dans la course au podium

En haut, en revanche, et malgré plusieurs matches serrés, les trois équipes qui se livrent une bataille féroce pour accéder à la Ligue des champions n’ont pas interchangé leurs positions. Lyon a facilement dominé Troyes (3-0). Monaco et Marseille, eux, ont eu beaucoup plus de mal, mais ont finalement disposé de Caen (2-1) et de Nice (2-1). Les trois cylindrées ne semblent donc pas prêtes à lâcher le moindre point d’ici la fin du Championnat. A deux journées de la fin, Lyon possède toujours une longueur d’avance sur le club de la Principauté, et deux sur l’OM.


Metz en L2, cette fois c'est officiel

Après sa défaite à Lille la semaine dernière, qui avait presque mis un terme aux espoirs de maintien du club grenat, la relégation du FC Metz est désormais actée. En s’inclinant 2-1 sur leur pelouse face à Angers après avoir pourtant ouvert le score, les hommes de Frédéric Hantz comptent toujours 26 points, soit huit de moins que l’actuel barragiste, Toulouse. Avec deux journées à jouer, et six points à distribuer, il est donc mathématiquement impossible pour les Mosellans de se maintenir dans l’élite. Metz évoluera bien en Ligue 2 en 2018-19.


Rennes fonce vers l'Europe

Dans la course à la C3, deux équipes ont chuté ce dimanche, et une autre en a profité pour faire un grand pas vers l’Europe. Saint-Etienne s’est d’abord sabordé (défaite 3-1 face à Bordeaux) après une longue série de matches sans défaite en 2018, avant que Nice ne chute à Marseille (défaite 2-1). Résultat, c’est le Stade Rennais qui a chipé la cinquième place aux Verts, pour atteindre la barre des 54 points. Et surtout, les Bretons comptent trois longueurs d’avance sur les Aiglons alors qu’il ne reste plus que six points à distribuer. Cette lutte pour la C3 continue en tout cas de nous tenir en haleine.


Le PSG n'y est plus

Comme contre Guingamp la semaine dernière, Paris a été accroché à la Licorne par une valeureuse équipe d’Amiens (2-2). Un deuxième nul consécutif, un mois après avoir décroché le titre contre Monaco, qui en dit long sur les ambitions du club de la capitale sur cette fin de saison en Ligue 1. Engagés dans la course aux records avant cette 36e journée, les protégés d’Unai Emery sont apparus une nouvelle fois moins impliqués, se faisant même rejoindre deux fois au score, après avoir été menés de deux buts contre les Bretons. A 27 reprises, la victoire n’avait jamais échappé au leader du Championnat cette saison lorsqu’il avait ouvert le score. Il n’atteindra donc pas les 100 points au soir de la 38e journée, et n’aborde pas forcément dans de bonnes conditions la finale de la Coupe de France contre les Herbiers mardi prochain, le dernier match à enjeu de la saison des Parisiens.