09 AVRIL 2018
  • Partager sur :

Les 5 enseignements de la J32 Ligue 1 Conforama

Un OL qui dépasse l'OM, Monaco qui enchaîne, Toko Ekambi qui empile...

Voici les cinq enseignements de la 32ème journée de Ligue 1 Conforama.

Lyon grand vainqueur du week-end

Cette troisième place qui semblait si lointaine il y a quelques semaines est aujourd'hui la propriété de l'OL. Intraitables à Metz, dimanche (0-5), grâce notamment à un Memphis Depay en feu (un but, quatre passes décisives), les Rhodaniens ont enchaîné un quatrième succès de rang en Ligue 1. Mais ils ont également profité du faux pas de l'OM en soirée à domicile face à Montpellier (0-0) pour ravir leur troisième place aux Phocéens, à la différence de buts. Des Marseillais qui n'avaient plus quitté le podium depuis la 21e journée, en janvier...


Monaco, un rythme de champion

Monaco ne va pas conserver son titre cette saison mais continue d’avancer à un rythme de champion. Les Monégasques se sont imposés face à Nantes samedi (2-1), grâce à des buts de Falcao et Rony Lopes, et ont signé du même coup leur dix-septième match de suite sans défaite en Ligue 1. Le dernier revers des hommes de Jardim en Championnat remonte au 29 novembre, à Nantes (1-0). Depuis ? 12 victoires, pour 5 nuls, soit 41 points (seul le PSG a fait mieux avec 43). 41 buts inscrits, pour 18 encaissés. Et l’ASM ne baisse jamais les bras, même quand elle est menée, elle l’a encore démontré après l’ouverture du score de Thomasson pour Nantes. En trois minutes, le club de la Principauté a fait basculer la rencontre et a encore amélioré une belle statistique : les asémistes ont pris vingt-deux points après avoir été menés au score cette saison. Le PSG et ses stars sont intouchables tout en haut du classement, mais l’autre Championnat reste bien dominé par Monaco, confortablement installé sur la deuxième marche avec sept points d’avance sur Lyon.


Toko Ekambi à la table des meilleurs

Se classer à la quatrième place des meilleurs buteurs du Championnat, en sachant que vous avez le mastodonte PSG et les autres "gros" de la Ligue 1 (Monaco, Marseille, Lyon), est une sacrée performance. C’est ce qu’est en train de réaliser Karl Toko Ekambi. Le Camerounais explose en Ligue 1 cette saison avec ses 17 réalisations ! Dont une nouvelle samedi soir face à Strasbourg (1-1) pour son troisième match de suite avec un pion inscrit. L’ancien de Sochaux a marqué 46% des buts de son équipe en 2017-18. Et si le SCO est bien parti pour se sauver, "KTE" est le principal artisan de cette performance. Que Stéphane Moulin, l'entraîneur angevin, doit savourer d’avoir réussi à le conserver l’hiver dernier…


Paris attend la fin de saison

Le PSG pouvait être sacré champion dès ce week-end s'il s'imposait vendredi et que Monaco perdait samedi. Mais le suspense n'a pas duré bien longtemps, puisque le club de la capitale n'a même pas fait la première partie du travail. En manque cruel d'envie, à l'image d'un Pastore aucunement concerné, les Parisiens, réduits à dix avant la pause, ont dû attendre la dernière seconde, et un but contre son camp de Debuchy, pour arracher un nul inespéré (1-1). Eliminés en Ligue des champions, vainqueurs de la Coupe de la Ligue et quasiment champions de France, ils n'ont désormais plus que la Coupe de France à aller chercher. Mais pour y parvenir, il leur faudra montrer tout autre chose que ce qu'ils ont proposé dans le Forez. Histoire, aussi, de donner un petit peu d'intérêt à cette fin de saison qui ne semble plus vraiment les passionner.


Statu quo en bas de tableau

Plus que six matches à jouer et rien n'a vraiment changé dans la course au maintien. Hormis Strasbourg, qui a arraché le nul à Angers (1-1), aucun des mal classés n'a réussi à grignoter le moindre point ce week-end. Caen (15e), Toulouse (17e), Troyes (18e), Lille (19e) et Metz (20e) se sont tous inclinés, et se tiennent donc toujours en quelques points. Si le Stade Malherbe semble être le mieux loti de tous (six points d'avance sur la zone rouge), le TéFéCé, l'ESTAC et le LOSC vont devoir se livrer un combat sans merci pour espérer sauver leur peau au sein de l'élite. Pour Metz, dernier à sept points du barragiste, les carottes semblent en revanche bel et bien cuites.

Et si vous aviez suivi les conseils de France Football de vendredi, vous auriez pu empocher la somme de 1781€ !