30 NOV 2017
  • Partager sur :

Ligue 1 : Les 5 enjeux de la 16ème journée - par France Football

Falcao en reconquête, Dupraz et Moulin dans le viseur, Kwon en quête de reconnaissance ...

Voici les cinq enjeux de la 16ème journée de Ligue 1 Conforama analysée par la rédaction de France Football


Monaco a besoin de Falcao

Transparent face au PSG le week-end dernier (1-2), le champion de France en titre n’a pas été plus inspiré dans le jeu mercredi à Nantes (0-1). Visiblement en plein doute, les protégés de Leonardo Jardim n’ont rien montré de bon offensivement, et auraient même pu s’incliner bien plus largement si les Canaris avaient été un petit peu plus précis dans le dernier geste. L’ASM, qui reste sur trois revers de rang, C1 comprise, a quitté le podium de L1 pour la première fois depuis la première journée, éjectée par l’OM et l’OL. Pour espérer y regrimper, mais aussi, et surtout, chasser le doute, Monaco doit donc retrouver le chemin de la victoire face à des Angevins en grandes difficultés. Pour cela, le club de la Principauté aura besoin d’un Falcao décisif, lui qui reste sur trois titularisations sans marquer, une première depuis son retour sur le Rocher, à l’été 2016.


Nice espère (enfin) confirmer

Auteur d’un début de saison catastrophique en Championnat, Nice s’est longtemps changé les idées sur la scène européenne, où il s’est brillamment qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Rendez-vous est donc pris pour la mi-février. Reste désormais à se remettre la tête à l’endroit en Championnat. Vainqueurs à Toulouse mercredi  (2-1), les Aiglons ont pris quelques distances avec la zone rouge en termes de places (14es), mais pas forcément en termes de points (17 contre 15 pour Lille, virtuel barragiste). Un nouveau succès face à Metz, bon dernier de la classe, permettrait de creuser un petit peu plus l’écart. Et d’aborder la dernière ligne droite de l’année avec un quelques certitudes en plus.


Amiens va en savoir un peu plus

Hésitant en début de saison, la toute première de son histoire en Ligue 1, Amiens a depuis trouvé ses marques. Les Picards restent en effet sur trois succès de rang, série en cours, mais aussi sur sept matches sans défaite. Neuvièmes avec 21 points au compteur (un record à ce stade du Championnat pour un club qui dispute sa première saison au sein de l’élite), ils vont pouvoir tester leur solidité face au Stade Rennais de Sabri Lamouchi, qui reste sur deux victoires consécutives après sa défaite à Strasbourg, pour la première de son coach sur le banc. Un nouveau résultat positif des hommes de Christophe Pélissier pourrait bien leur permettre d’abandonner définitivement cette étiquette de  «condamné  d’avance» qui leur collait à la peau à l’aube de cet exercice 2017-18.


Kwon veut se faire un nom

Il n’est pas surnommé le «Zlatan sud-coréen» (ça, c’est son copain Suk de Troyes), mais Kwon Chang-Hoon n’en reste pas moins un redoutable buteur. A 23 ans, l’ancien de Suwon Samsung, débarqué à Dijon en janvier dernier, en est cette saison à 5 buts (meilleur total pour un Sud-Coréen en L1 depuis le Monégasque Park Chu-Young avec Monaco en 2011-12, 12 au total) et 2 passes décisives en 13 matches de L1. Surtout, il a été impliqué dans 5 des 9 derniers buts des siens  en Championnat et a même trouvé le chemin des filets adverses lors de chacune de ses trois dernières rencontres. Bordeaux, qui n’a encore jamais gagné à Dijon en Ligue 1 (en deux déplacements, certes), est prévenu.


La colonie des coaches en danger s’allonge

Comme tous les ans, certains coaches sont sur la sellette en raison de résultats jugés décevants. Et la liste ne cesse de s’allonger. Après Bielsa (Lille) ou Hinschberger (Metz), finalement écartés, Favre (Nice) et Gourvennec (Bordeaux) ont également entendu leurs oreilles siffler quelque peu ces derniers temps. Idem pour Pascal Dupraz (Toulouse) et Stéphane Moulin (Angers), qui  traversent tous deux une période compliquée. Le TFC n’a pris que deux points en cinq matches et se retrouve 15e, un point devant la ligne de flottaison. Le SCO, de son côté, a fait pire, avec seulement deux points pris mais en six matches. Résultat, il est 19e. Si les deux hommes ne semblent pas menacés à court terme, surtout qu’ils effectuent un déplacement à priori périlleux ce week-end (Toulouse se rend à Lille, Angers à Monaco), ils seraient bien inspirés de relever la tête assez vite.


En bonus, la grille de pronos de la rédaction de France Football