10 OCT 2017
  • Partager sur :

Ligue 1 : Les 5 enjeux de la 9ème journée - par France Football

La trêve internationale s’est terminée par une qualification des Bleus pour la prochaine Coupe du monde.

Place désormais à la Ligue 1. Voici les cinq enjeux de la neuvième journée de Championnat de Ligue 1 Conforama


Un chaud derby de l’Atlantique

C’est dans la peau de candidats au podium que Bordeaux (6e) et Nantes (4e) vont s’affronter ce week-end en Gironde. Un derby de l’Atlantique qui s’annonce donc bouillant entre des Bordelais qui voudront laver l’affront du Parc des Princes (2-6 lors de la dernière journée) et des Nantais d’un réalisme redoutable (six buts inscrits au total et cinq victoires au compteur). Les hommes de Gourvennec, qui présentent la quatrième meilleure attaque de l’élite (15 buts inscrits), mais aussi la quatorzième défense (13 encaissés), devront donc la jouer fine pour espérer parvenir à leurs fins : gagner et passer devant leur adversaire du jour au classement.


Monaco, la vie sans Falcao

Il fait feu de tout bois depuis la reprise. Douze buts en huit matches de Championnat, soit 55% des réalisations de Monaco en Ligue 1… Mais, pour la première fois de la saison, l’ASM devra faire sans Falcao à Lyon. L’attaquant colombien, rentré jeudi soir de sélection, ne jouera pas, a assuré son coach, Leonardo Jardim, qui préfère le préserver. Le champion en titre, qui pourrait également se passer de Jemerson et Jorge, eux aussi rentrés tard du rassemblement avec la sélection brésilienne, parviendra-t-il à forcer la décision sans son buteur artilleur favori ? Réponse vendredi soir.


Caen veut s’inviter sur le podium

Equipe surprise de ce début de Championnat, Caen ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Cinquièmes à un point de Marseille et Nantes, qui se déplacent tous les deux ce week-end (respectivement à Strasbourg et à Bordeaux), Patrice Garande et ses hommes guetteront le moindre faux pas de leurs concurrents pour s’inviter sur le podium. Il leur faudra déjà venir à bout d’Angers, qui reste sur six matches sans victoire, à domicile. Sachant que les Normands ont remporté cinq de leurs six dernières rencontres (deuxième meilleur bilan de l’élite sur la période, seul le PSG a fait mieux), c’est forcément envisageable.


Saint-Etienne attend le feu vert

Auteur d’un début de saison fracassant (trois victoires en autant de matches), Saint-Etienne marque quelque peu le pas depuis. Sur les cinq rencontres qui ont suivi, les Verts ne se sont imposés qu’une fois, à Dijon (1-0), pour deux nuls et deux défaites, dont une à Troyes juste avant la trêve internationale (1-2). Résultat, ils se retrouvent à une plus anonyme septième place, eux qui partageaient la tête avec Paris et Monaco en début d’exercice. La venue de Metz, bon dernier, est une occasion rêvée de relancer la machine pour Oscar Garcia et ses hommes.


A l’Ouest, toujours rien de nouveau

Capable de gagner avec la manière au Vélodrome de Marseille (3-1) comme de s’incliner à domicile face à Caen lors du dernier match (0-1), Rennes signe un début de saison conforme aux exercices précédents : neutre et sans saveur. Malgré un recrutement assez prometteur (Sarr, Sakho, Maouassa, Bourigeaud…), le Stade Rennais se traîne à la quinzième place, un petit point devant la zone rouge. Un bilan inquiétant, et pas vraiment conforme à la qualité des joueurs sur le papier. Un nouveau faux pas à Guingamp mettrait encore un petit plus de doute dans les têtes bretonnes, et de pression sur les épaules du coach, Christian Gourcuff.


En bonus, la grille de pronos de la rédaction de France Football